Kombouaré poursuit l'aventure !

Publié le par Lance

Kombouaré poursuit l'aventure !

Au terme d'une saison 2014-15 difficile, Antoine Kombouaré avait fait part de sa lassitude et de son envie de quitter le Racing Club de Lens. "Sur le plan sportif, c’est une catastrophe, regrettait le Kanak le 21 mai. C’est la pire saison que j’ai eue à vivre. En plus de sentir qu’on n’avait pas les moyens de lutter sur le terrain, c’est aussi l’incertitude du quotidien jusqu’en janvier qui a pesé. À chaque fois, je me demandais si on allait pouvoir continuer et finir la saison. Je savais que ce serait compliqué, mais pas à ce point. C’est une honte que ce club descende en Ligue 2. Ce sera une tache indélébile sur mon CV. [...] Mammadov, Martel et moi sont responsables de ce fiasco. À différents degrés. [...] Dans ma tête, à 90 %, je m’en vais. J’ai envie de changer d’air et de partir, mais il y a les 10 % restants qui correspondent à ma dernière année de contrat. Je ne suis pas libre. Rien ne dit que je ne serai pas là à la reprise s’il y a des moyens et des possibilités. Mon énorme déception, c’est de ne pas avoir laissé le club en L 1. J’aime bien partir proprement en ayant fait du bon boulot comme à Valenciennes ou au PSG. A l’heure actuelle, je veux trouver un projet ambitieux, en France ou à l’étranger, en Angleterre par exemple. C’est ce que j’aimerais."

La presse semblait considérer son départ comme pratiquement acquis, à l'image du journal L’Équipe. "Sous contrat jusqu'en 2016 et à moins d'un invraisemblable concours de circonstances lié à l'arrivée d'un nouvel actionnaire, Antoine Kombouaré a très peu de chances de rester l'entraîneur du RC Lens la saison prochaine", pouvait-on lire dans l'édition du 20 mai. Après quelques semaines de vacances et la validation du budget du Racing par la DNCG, le technicien a pourtant décidé d'honorer sa dernière année de contrat. "Antoine Kombouaré sera l'entraîneur du RC Lens cette saison, a annoncé Gervais Martel ce mercredi soir en conférence de presse. J'ai discuté avec lui ce matin. Il respecte énormément le club. Ça s'est fait naturellement. Ça ne m’a pas surpris. J’ai une grande confiance en lui. Il ne reste pas contraint et forcé. Il va travailler pour faire une équipe. Pour moi, c’était une garantie sportive importante. C’est quelqu’un qui par son nom peut faire venir des joueurs."

Antoine Kombouaré aura la volonté de rebondir après une année conclue par une relégation. Comme en 2013, Gervais Martel a fixé l'objectif de retrouver la Ligue 1 dans les deux ans. Le Kanak avait réussi le pari dès la première tentative. Il profitait alors d'un budget de 25 M€ et d'une masse salariale de 6,8 M€. Il devra cette fois composer avec un budget de 20 M€ et une masse salariale de 5 M€.

Lance

Mise à jour (25 juin) : Antoine Kombouaré  - qui n'a pas souhaité répondre au journaliste de L'Equipe - explique ce matin dans Le Parisien son choix de rester au RCL. "Même si j'avais envie d'aller en Angleterre, je n'ai jamais écarté l'idée de rester en L2 ici, indique-t-il. Et je n'allais pas partir pour un projet dans lequel je ne ne reconnais pas. Aujourd'hui, Lens peut s'assumer sans avoir besoin de Mammadov. C'est un élément plus que positif. La saison passée, ça a été l'enfer de vivre tous les jours sans savoir s'il tiendrait ses engagements." Selon le quotidien d'Ile de France, "Antoine Kombouaré pense désormais qu'il aura les moyens de recruter des joueurs à des salaires attractifs malgré l'encadrement de la masse salariale et l'interdiction de recruter à titre onéreux. Pour se donner plus de latitude, le RC Lens réfléchit même à faire appel de la décision de la DNCG devant a commission d'appel de la Fédération avec l'espoir de voir l'encadrement de sa masse salariale levé."

Publié dans Infos