Les supporters ne sont pas toujours les bienvenus...

Publié le par Lance

Les supporters ne sont pas toujours les bienvenus...

"Une fois par semaine, l'entraînement est ouvert au public". La règle a été rappelée par Antoine Kombouaré avant le déplacement à Nice et avait été justifiée la saison passée par Xavier Thuilot. "C'est un centre de performance, un endroit où les pros travaillent et où les plus jeunes apprennent un métier. Dans ce genre d'organisation, c'est soit ouvert, soit fermé. On ne peut pas faire de sur-mesure dans ce genre de choses. On ne peut pas imaginer entrer dans le lieu de travail d'une entreprise." Les propos du directeur général lensois étaient en contradiction avec ceux formulés par Gervais Martel lors de la conférence de presse marquant son retour au Racing, en juillet 2013. "Ouvrir les entraînements coule de source, affirmait le président lensois. J'ai connu un directeur sportif qui m'a fait fermer la Gailette car il considérait que ça devait bosser comme dans les clubs anglais. Je trouve ça débile. On a la fierté d'être à Lens et d'avoir des gens qui aiment ce club. Je vis mal la Gaillette fermée."

Les portes de la Gaillette restent pourtant très souvent fermées. Jeudi, les joueurs s'entraîneront pour la trente-huitième et dernière fois de la saison en public. Débutés le 30 juin à huis clos, les entraînements des joueurs professionnels artésiens prendront fin vendredi à l'abri des regards des supporters. Une seule séance est accessible chaque semaine aux fans du RCL. Elle est organisée deux jours avant chaque match... soit un des jours de la semaine les moins intéressants à observer.

Il n'y a pas assez de séances d'entraînement ouvertes au public et certaines semaines n'en ont comporté aucune. En juillet, les portes du centre technique et sportif avionnais étaient restées fermées lorsque le club attendait de savoir si le CNOSF se prononçait en faveur de la montée du RCL en Ligue 1 et que les dirigeants lensois craignaient d'éventuels débordements. La montée officiellement acquise, les entraînement s'étaient encore déroulés à huis clos car les joueurs d'Antoine Kombouaré disputaient deux matches de préparation face à Charleroi (30 juillet) puis Saint-Étienne (1er août). Il en a été de même les trois semaines lors desquelles les Sang et Or ont disputé trois rencontres en une semaine, mais aussi la semaine du 10 au 16 novembre, durant laquelle le RCL n'avait pourtant à son programme qu'une rencontre amicale face à l'UNFP

Les supporters ne sont pas toujours les bienvenus à la Gaillette alors que l'ensemble des séances leur étaient accessibles lorsque le Racing s'entraînait à Tassette, derrière la tribune Lepagnot, de l'autre côté de la voie ferrée. Il existe fort heureusement des clubs ayant encore au quotidien le sens de l'accueil. "Je veux que mes joueurs restent ouverts aux autres et au monde, expliquait en début de mois Pascal Dupraz. Tant que je serai là, phase de Championnat critique ou pas, le huis clos n'existera pas."

Lance

Publié dans Humeur