Kombouaré : "J'ai envie de changer d'air"

Publié le par Lance

Kombouaré : "J'ai envie de changer d'air"

Antoine Kombouaré ne s'était pas encore exprimé sur son avenir. L'entraîneur lensois le fait ce jeudi dans les colonnes du Parisien. "Dans ma tête, à 90 %, je m’en vais. J’ai envie de changer d’air et de partir, mais il y a les 10 % restants qui correspondent à ma dernière année de contrat. Je ne suis pas libre. Rien ne dit que je ne serai pas là à la reprise s’il y a des moyens et des possibilités. Mon énorme déception, c’est de ne pas avoir laissé le club en L 1. J’aime bien partir proprement en ayant fait du bon boulot comme à Valenciennes ou au PSG. A l’heure actuelle, je veux trouver un projet ambitieux, en France ou à l’étranger, en Angleterre par exemple. C’est ce que j’aimerais."

Après une saison réussie (montée en Ligue 1) grâce à l'argent de Mammadov, le RCL a connu l'échec en 2014-15 à cause du non respect des engagements pris par l'actionnaire azerbaïdjanais. "Sur le plan sportif, c’est une catastrophe, souligne Kombouaré. C’est la pire saison que j’ai eue à vivre. En plus de sentir qu’on n’avait pas les moyens de lutter sur le terrain, c’est aussi l’incertitude du quotidien jusqu’en janvier qui a pesé. A chaque fois, je me demandais si on allait pouvoir continuer et finir la saison. Je savais que ce serait compliqué, mais pas à ce point.C’est une honte que ce club descende en Ligue 2. Ce sera une tache indélébile sur mon CV."

Kombouaré pointe du doigt les responsables de cette "catastrophe", le premier étant évidemment Hafiz Mammadov."Mammadov, Martel et moi sont responsables de ce fiasco. A différents degrés. J’en veux à Martel mais aussi beaucoup à Mammadov. J’ai vu Martel se démener au quotidien. J’ai pu lire les e-mails ou les textos de Mammadov avec les promesses d’argent. Il ne nous a pas donné les moyens, et pas seulement financiers, de constituer une équipe pour nous maintenir. Je sais qu’il a eu des soucis mais on aurait pu trouver des solutions. Il aurait pu dire à Gervais : ''Trouve des investisseurs le temps que je règle mes problèmes et je les rembourserai''. Au final, on a été pénalisés et Gervais a été pris pour un menteur."

Lance

Publié dans Infos