Derby : J-1

Publié le par Lance

Derby : J-1

- À la veille du Derby, Lillois et Lensois s'entraînent ce samedi une dernière fois. À l'issue de leur séance, les deux entraîneurs communiqueront le nom des joueurs retenus pour défier le club rival. René Girard devra faire sans Jonathan Delaplace (blessé), Rio Mavuba et Sébastien Corchia (suspendus). Antoine Kombouaré - qui a animé cette semaine des séances auxquelles n'ont participé que quatorze joueurs - devra se passer des services de Ludovic Baal, Benjamin Bourigeaud, Dimitri Cavaré, Patrick Fradj, Baptiste Guillaume, Dème Ndiaye, Lalaina Nomenjanahary, Malick Seck (blessés) et Jean-Philippe Gbamin (suspendu). L'équipe réserve recevant cet après-midi Paris (coup d'envoi à 16 heures), Kombouaré parviendra-t-il à composer un groupe de dix-huit joueurs ?

- "Le contexte, on le connaît, souligne Didier De Climmer, directeur général adjoint du LOSC. Tout le monde est vigilant mais il ne faut pas tomber dans la psychose." (source : La Voix du Nord). Une personne est pourtant tombée dans la psychose : Jean-François Cordet, préfet du Nord, a en effet publié un arrêté limitant la liberté de circulation des fans lensois. Seuls les supporters lensois se rendant au Stade Pierre Mauroy en "transport collectif" sont en effet autorisés à profiter d'une place dans la tribune visiteurs.

- "2 000 fans Sang et Or son attendus" demain à Lille, annonce La Voix du Nord ; "environ 1 600 Lensois prendront place dans le virage qui leur est réservé" indique L’Équipe. Comment expliquer cette différence ? Peut-être en partie à cause de l'arrêté préfectoral obligeant les supporters à se rendre au stade en "transport collectif". Hier soir, "il manquait [en effet] sept à huit bus pour emmener des Lensois au Derby alors qu’ils possèdent un billet d’entrée", précise le quotidien régional. Soit près de quatre cents supporters injustement privés de Derby.

- La préfecture du Nord annonce un dispositif policier "sérieusement renforcé". Les autorités disposeraient en effet "d'informations faisant état de velléités d’affrontements. Les forces de sécurité ont eu connaissance d’échanges entre supporters lillois et lensois, ayant pour objectif de se réunir pour s’opposer physiquement entre bandes aux abords du stade" (source : La Voix du Nord). La solution juste consiste à les identifier et à les interpeller ; la solution injuste consiste à priver l'ensemble des supporters de libertés fondamentales.

- "Je ne me trouve pas dans l’esprit de voir des mecs se taper dessus, prévient Antoine Kombouaré. Certes, ça peut chambrer mais tant que ça reste bon enfant." (source : La Voix du Nord). Espérons que le message soit compris par l'ensemble des Lillois et des Lensois...

Lance

Publié dans Infos