Roux n'est pas Kombouaré

Publié le par Lance

Roux n'est pas Kombouaré

Guy Roux profite des difficultés que rencontre cette saison le Racing Club de Lens pour tenter de se dédouaner à nouveau de ses responsabilités dans la descente du club du Pas-de-Calais, en 2007-08. « Dans ma chronique pour l'Yonne Républicaine, j'ai écrit que Kombouaré est en train de faire l'année que j'ai évitée de faire à Lens, explique-t-il dans les colonnes de France Football. Gervais Martel m'avait fait des promesses qui n'ont pas été tenues. On a voulu m'imposer les joueurs comme Runje, qui refusait de plonger aux entraînements. J'ai préféré dire stop. Pourtant, j'avais un salaire formidable que je n'avais même pas discuté. Gervais m'avait dit : "Cent mille, ça va ? Plus voiture et logement." Le 27 août*, je lui ai expliqué : "On sera seizièmes fin octobre, tu vas être obligé de me mettre dehors et tu me devras trois années de salaire à cent mille par mois que je prendrai, même si je serai honteux de les prendre." Je lui ai proposé de me payer jusque la fin août et ça s'est terminé comme ça. Je me serais sans doute maintenu, mais j'aurais eu une saison très difficile et je n'en avais pas envie. »

Il est évidemment impossible de comparer les conditions d'exercice de Kombouaré avec celles dont a bénéficié Roux en 2007. Faute de moyens financiers, le Kanak doit composer avec un effectif qui n'a pu être renforcé et qui s'avère sans surprise trop inexpérimenté. Entraîneur du RCL avant l'inimaginable relégation de mai 2008, le Bourguignon a dirigé l'équipe artésienne à une époque où les passages devant la DNCG étaient des formalités et où les techniciens avaient la possibilité de modifier l'effectif mis à leur disposition. Si Roux semble regretter que le transfert de Hugo Lloris n'ait pas pu se réaliser (le gardien était resté une saison de plus à Nice), il a pu recruter Lucien Aubey, Fabien Laurenti, Julien Sablé ainsi que les anciens Auxerrois Kanga Akalé, Bonaventure Kalou, Ronan Le Crom et Luigi Pieroni. Roux semble ne pas avoir apprécié le recrutement de Runje. Le gardien a pourtant été le meilleur joueur lensois en 2007-08 et s'est montré bien plus performant que les joueurs proches de l'ancien entraîneur de l'AJA...

Constatant son échec, Guy Roux avait choisi de démissionner après seulement quatre matches de Championnat. Le Racing comptait alors deux points (nuls contre Paris et Valenciennes, défaites à Bordeaux et Strasbourg). Dans des conditions bien plus difficiles, Antoine Kombouaré refuse d'abandonner son poste et terminera la saison. Même si Lens s'inclinait lors des neuf dernières journées, sa moyenne de point par match serait supérieure à celle enregistrée par le natif de Colmar en août 2007...

Lance

* Guy Roux a annoncé son départ de Lens le 27 août, jour du match Strasbourg-Lens.

Publié dans Humeur