Les mouchoirs sont restés dans leurs paquets

Publié le par Lance

Les mouchoirs sont restés dans leurs paquets

Parmi les 7 549 spectateurs ayant assisté au match Lens-Rennes, seules quelques dizaines de supporters bretons étaient heureux. Dans les quatre tribunes de la Licorne, les autres étaient non seulement attristés par la quinzième défaite de la saison mais aussi énervés par les difficultés financières que rencontre le RCL depuis l'été dernier. Le public artésien a cependant eu un très bon comportement, bien loin des débordements commis par quelques uns une semaine plus tôt à Caen. Un seul jet de briquet est à déplorer côté artésien tandis que quelques pétards ont été allumés côté rennais. Lens n'a pas le monopole de la bêtise.

Souhaitant faire part de son mécontentement de façon pacifique, Jacky Majda - un supporter qui préside l'association Lens Capitale - avait lancé une "action concrète, pacifique et originale : chaque supporter rapportera des mouchoirs blancs et les agitera pendant le match." Dans les jours précédant la rencontre, il a inondé les réseaux sociaux de messages d'information et obtenu que son opération soit annoncée dans plusieurs médias (La Voix du Nord et Nostalgie Lens notamment). La veille du match, le supporter se voulait prudent quant à la réussite de son mouvement ("Il n'y a que ceux qui n'agissent pas qui ne peuvent pas se prendre un bide") mais affichait tout de même sa confiance. "Sur Facebook, l'opération mouchoirs blancs prend de l'ampleur, écrivait-il sur Twitter. [...] Il faut quelques personnes dans les quatre tribunes pour démarrer le mouvement. Parfois, en Espagne, ça démarre à quelques personnes."

Comme les autres opérations lancées depuis le début de saison (manifestations dans les rues de Lens ou devant la Gaillette, camouflage du sponsor "Azerbaïdjan Land of Fire" sur les maillots), l'opération "mouchoirs blancs" est au final un échec qui illustre une fois de plus le décalage entre les idées ou les intentions développées sur les réseaux sociaux et celles existant concrètement (voir notre article Manifestations en série). Les mécontents ayant agité un mouchoir blanc se comptent sur les doigts des mains. Si des mouchoirs ont bien été utilisés pendant la rencontre, c'est avant tout l’œuvre des personnes enrhumées !

Jacky Majda ne désespère cependant pas de voir son action rencontrer d'ici la fin de saison le succès. "Le mouvement est né, il ne s'arrêtera pas !" L'opération est inutile puisqu'elle ne contribuera en aucun cas à régler les problèmes financiers du club. Les supporters pourraient toutefois peut-être s'en emparer un jour. Une fois la descente officialisée, il serait étonnant que la colère ne s'exprime d'une façon ou d'une autre. Et de préférence de manière plus intelligente que ne l'ont fait quelques individus à Caen...

Lance

Publié dans Humeur