Martel : "On ne va pas recommencer ce binz"

Publié le par Lance

À quelques heures de la fin du marché des transferts, Gervais Martel était ce soir l'invité de Lundi c'est foot aussi ! (France Bleu Nord). Le président lensois y a annoncé le transfert de Dimitri Cavaré à Rennes. Le défenseur finira cependant la saison au RCL, où il est prêté jusque juin. "On ne peut pas recruter mais il ne s'agit pas d'affaiblir notre équipe", rappelle Martel.

"Je n'ai pas besoin de fonds financiers supplémentaires", explique un président qui a tout de même accepté une occasion de récupérer trois millions d'euros et reconnaît avoir atteint un objectif en assurant la pérennité du club jusqu'au 30 juin. Il révèle que Cavaré avait déjà exprimé son envie de quitter son club formateur... quelques mois seulement après y avoir gagné une place de titulaire en équipe première (belle mentalité de footballeur du XXIème siècle...). Ce désir explique-t-il la mise à l'écart du joueur pour le déplacement à Guingamp et la réception de Lyon (voir notre article Dimitri, couche-toi tôt !) ?

Le natif de Oignies reconnaît que l'actionnaire majoritaire du club n'a pas respecté ses engagements."Je ne recevrai peut-être rien d'Hafiz Mammadov". Il admet être énervé par cette situation. "Je ne peux plus continuer à travailler comme je travaille. [...] On ne va pas recommencer pendant des mois et des mois à avoir ce qu'il s'est passé avec Hafiz Mammadov. [...] On ne va pas recommencer ce binz." Comme le mois dernier, Gervais Martel envisage le départ de Mammadov du du RCL (voir notre article Martel : "Des accords ont été paraphés avec un autre groupe azerbaïdjanais"). L'homme d'affaires azerbaïdjanais acceptera-t-il cette fois de s'effacer ?

Gervais Martel s'est enfin exprimé sur sa mauvaise communication des derniers mois et sur les accusations de mensonges dont il est victime. "Quand on a un actionnaire qui a 99% des parts, on est obligé de respecter ce qu'il nous dit. [...] Je n'en peux plus d'avoir à défendre la parole de mon actionnaire, à répéter ce qu'il me dit. Je n'ai jamais inventé une virgule par rapport à ce qui m'a été dit."

Lance

Publié dans Infos