Deux homologations, cinq prolongations... en attendant trois arrivées

Publié le par Lance

Deux homologations, cinq prolongations... en attendant trois arrivées

Gervais Martel a été auditionné hier pendant près de deux heures par la DNCG. "La réunion s’est bien passée, fait-il savoir. Elle s’est rendue compte du travail qui a été fait. Les contrats que l’on a proposés en prolongation et en homologation ont été acceptés. C’est une première étape importante et j’en suis très satisfait. La discussion avec le gendarme financier du football français a été constructive. Le fait d’avoir amené la garantie et la preuve du versement des quatre millions d’euros est une chose mais je pense qu’elle s’est rendue compte que l’on n’a rien lâché !"

Les contrats de Samuel Atrous et de Benjamin Boulanger ont été homologués. Celui de Landry N'Guemo n'a en revanche pas été présenté. "On n’a pas proposé de contrat à Landry N'Guemo puisque l’on n’a pas eu d’accord salarial avec le joueur, explique le président lensois. [...] Quand nous avons discuté avec lui au mois de juillet, la situation était celle à un instant T. Celle du mois de décembre n’est plus la même." Le RCL a probablement dû diminuer la proposition de salaire faite au Camerounais en raison des contraintes imposées par la DNCG, à savoir une rémunération totale maximale comprise "entre 300 000 et 400 000 euros", croit savoir L’Équipe.

Malgré les impératifs fixés par le gendarme financier, Martel a réussi à faire prolonger les contrats de cinq jeunes talents lensois (Benjamin Bourigeaud, Dimitri Cavaré, Jean-Philippe Gbamin, Baptiste Guillaume et Wylan Cyprien) pour des durées non communiquées et à faire enregistrer deux nouveaux contrats professionnels (Valentin Belon et Taylor Moore).

Pour vraiment renforcer l'effectif mis à la disposition d'Antoine Kombouaré, il faudra attendre janvier. "On devrait se représenter début janvier 2015 devant la DNCG pour acter un certain nombre de possibilités du club que l’on a déjà déposées pour le mercato d’hiver, annonce le dirigeant artésien. Nous ne ferons aucune révolution dans l’effectif actuel. Il ne s’agit pas de prendre beaucoup de joueurs. Nous axerons sur un recrutement qualitatif avec l’arrivée de trois éléments pour soutenir notre équipe qui, je le souligne, a été exceptionnelle depuis le début de saison."

D'ici là, le versement de quatorze millions d'euros initialement prévu pour le 30 janvier aura dû être effectué. "Pour les futurs transferts, pas de nouveaux recrutements tant que l'argent ne sera pas arrivé", indique anonymement un membre de la DNCG, normalement interdit de s'exprimer sur les dossiers traités.

Si - comme c'est probable - les quatorze millions ne sont pas versés dans les deux prochaines semaines par Hafiz Mammadov, le RC Lens changera d'actionnaire majoritaire. "Il se peut qu’au 31 décembre il y ait un changement d’actionnaire, prévient Gervais Martel. Hafiz Mammadov connaît les engagements jusqu’à cette date. S’il les tient, c’est tant mieux. Il a mis des sommes considérables dans le club. C’est un bon mec mais en tant que président de club je dois trouver des solutions pérennes. Donc je ne pouvais plus attendre. [...] Mais s'il ne peut les tenir, ce sera un autre grand groupe azerbaïdjanais avec lequel nous avons discuté et pris accord pour entériner une négociation capitalistique début janvier 2015. Il s’agit d’ailleurs du même groupe à l’origine du versement des 2,5 M€ vendredi dernier." Le natif de Oignies n'a pas précisé l'identité de ce groupe. Selon Le Parisien, il s'agirait d'une entreprise dirigée par Anar Mammadov (aucun lien de parenté avec Hafiz), gérant de Garant Holding.

Lance

Déclarations : lensois.com, lequipe.fr et rclens.fr

Publié dans Infos