Derby : J-1

Publié le par Lance

Derby : J-1

- Antoine Kombouaré et René Girard communiqueront dans la journée la composition de leur groupe pour le Derby. Alors que Pablo Chavarria, Loïck Landre et Yoann Touzghar côté lensois et Rony Lopes côté lillois sont assurés de ne pas fouler la pelouse du Stade de France, Benjamin Bourigeaud, Marko Basa et Florent Balmont son incertains. À la Gaillette comme à Luchin, c'est ce matin qu'une décision doit être prise.

- À la veille du Derby, le match des tribunes est déjà plié ! "Lens a déjà gagné le match des tribunes, mais est-ce vraiment une victoire ?" titre La Voix du Nord dans ses pages Sports. La victoire est nette et serait évidemment plus prestigieuse si l"adversaire pouvait offrir un minimum de concurrence, ce dont les clients lillois sont incapables. "Boudé par une majorité de supporters lillois, le Derby devrait consacrer la présence massive des Lensois dans les tribunes du Stade de France, peut-on lire dans le quotidien régional. [...] Le virage sud, attribué aux Lensois, sera bondé ; le nord, attribué aux Lillois, fort dépeuplé (3 500 environ). À Lille, comme toujours pour les déplacements et comme la plupart des clubs, on n’a pas communiqué sur ce match à l’extérieur, bien que ce soit un Derby, ne cherchant pas à rassembler au-delà de son quota de places (2 000)." Et les spectateurs lillois ne cherchent pas non plus à avoir beaucoup plus de places...

- Si vous n'avez pas encore acheté votre place pour ce Derby, il n'est pas trop tard pour faire briller un peu plus les couleurs Sang et Or dans les tribunes du Stade de France. Dans le secteur lensois, il reste des places à partir de 39 euros (achat sur la billetterie du RCL) tandis qu'il est possible d'en trouver à 25 euros en secteur neutre (achat sur la billetterie du SDF). Les Lillois ont, eux, été incapables de vendre la totalité de leur places à 18 euros... mais nous savons que vous n'en achèterez pas !

- N'oubliez pas votre carte d'identité ! Les billetteries du RCL et du SDF indiquent que chaque spectateur devra être en possession d'une pièce d'identité. Des contrôles pourront être effectués à l'entrée du stade.

- "Un Derby à Paris, c’est un peu bizarre, regrette David Rozehnal dans les colonnes de La Voix du Nord. Ce sera différent. J’ai déjà joué à Bollaert avec Paris et Lille et à chaque fois, il y avait une atmosphère magnifique dans un stade plein. Là, au Stade de France, ça ne sera pas le cas, c’est dommage." Le défenseur lillois a-t-il demandé à son président pour quelle raison le RCL avait été contraint de délocaliser le Derby en région parisienne (voir notre article Un Derby du Nord qui ne se joue pas dans le Nord...) ?

- "Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne." La formule est aussi connue qu'elle est vraie. Elle a été prononcée hier par Adamo Coulibaly et René Girard.

- La délocalisation au Stade de France permet à de nombreux supporters et partenaires d'assister au Derby. 350 à 400 entreprises ayant acheté en moyenne cinq places seront demain représentées dans les différents salons du SDF.
Si certains fidèles des réseaux sociaux ont déjà enterré le Racing et considèrent comme acquis un éventuel dépôt de bilan, d'autres croient en des jours meilleurs. "Les gens sont forcément inquiets, mais les chefs d’entreprise ont une vision entreprenariale et stratégique de la situation. Ils se projettent", indique Fabrice Wolniczak, directeur commercial pour RCL Promotion. Huit mois avant le retour à Bollaert, 25% des places VIP ont déjà été vendues (sources : La Voix du Nord).

Lance

Publié dans Infos