Le Racing en appelle à l'Azerbaïdjan

Publié le par Lance

Le Racing en appelle à l'Azerbaïdjan

Comme lequipe.fr l'avait révélé hier, le passage du Racing devant la DNCG a été reporté à une date ultérieure alors que Azad Rahimov, le ministre des Sports et de la Jeunesse de l’Azerbaïdjan, avait, peu avant, indiqué que Hafiz mammadov ne pourrait verser d'argent eu RCL. "Il est passionné de sport et il a la volonté de soutenir le Racing Club de Lens, mais malheureusement quelque chose a changé dans sa vie d’homme d’affaires. La banqueroute, ce sont des choses qui arrivent, ce ne sont pas des raisons politiques, c’est un cas personnel.Enfin j’ai entendu qu’il avait fait banqueroute mais je ne suis pas impliqué vous savez. Mais il a un problème dans ses affaires et il ne peut plus soutenir le club. Après, banqueroute ou pas banqueroute, je ne sais pas exactement." Il ne sait pas... ou ne veut plutôt probablement pas parler du gel des comptes subi par l'actionnaire du club du Pas-de-Calais sur décision de l’État d'Azerbaïdjan.

Gervais Martel a indiqué ce matin dans un communiqué qu'il poursuivait d'explorer la piste azerbaïdjanaise. "Les récentes déclarations du Ministre des sports azerbaïdjanais nous ont contraints, en accord avec la DNCG, à demander un report de l’audition du RC Lens prévue ce matin. Dès hier soir, nous avons rencontré des représentants de l’Etat azéri à l’occasion du lancement des jeux européens qui auront lieu à Bakou en juin 2015. Ceux-ci nous ont assuré de leur souhait de nous aider. Il nous appartient donc, avant notre prochaine convocation, d’amener les solutions définitives à ce problème récurrent depuis début juin dernier afin d’assurer la pérennité financière et sportive de notre club." La DNCG recevant les clubs de Ligue 1 jusqu’au 16 décembre, le président lensois a une quinzaine de jours pour enfin trouver une solution à un dossier très compliqué et ainsi faire oublier six mois d'incroyables rebondissements.

Lance

Publié dans Infos